top of page

ÉTÉ CULTUREL 2023


Pleasures & sandwiches

 

Pour l’Été culturel Le Houloc propose deux temps forts (exposition, performances, ateliers) se faisant écho : Pursuit of Pleasures et «Feeling down. Eating a sandwich. You know the deal. Thanks for watching.». Après le premier volet imaginé par la commissaire d’exposition Timea Urbantsok, c’est au tour du duo d’artistes les Froufrous de Lilith de proposer une série d’ateliers et de s’emparer de la salle d’exposition. Du postporn au pornfood, cette programmation en deux volets investit la question de la prolifération des images et de leur consommation scopique voire boulimique au quotidien et ce jusque dans la sphère de l’intime. Elle interroge la consommation de masse des contenus en lien avec l’économie mondiale et le libéralisme.

expo_sandwich_01.jpg

Visuel : Les Froufrous de Lilith

"Feeling down. Eating a sandwich.You know the deal. Thanks for watching."
 

Les Froufrous de Lilith :
Camille Zéhenne & Bulle Meignan 

Commissariat : Mathilda Portoghese

Première exposition du collectif Les Froufrous de Lilith dans le prolongement du Food&Film, cette exposition autour des rapports croisés entre la pensée libérale et le sandwich, prendra la forme d’une installation vidéo immersive, activée par une performance culinaire imaginée en réponse. Par le biais du foundfootage, du collage et de la mise en récit de l’épopée du Sandwich, cette exposition mets en évidence les liens qui existent entre l’iconic gueuletons et le capitalisme. Immersif et jouissif, «Feeling down. Eating a sandwich. You know the deal. Thanks for watching.» expose l’absurdité autodestructrice d’un sytème qui ne nous veut pas forcément du bien. Patchwork d’images toutes plus révulsantes, grotesques et dégoutantes les unes que les autres, elles sont produits et causalités de notre société autophage.

 Vernissage le 1er septembre à partir de 18h 
Du 1er au 6 septembre 2023 

Activation culinaire pendant le vernissage et le samedi 2 septembre.
Exposition ouverte de 12h à 18h 
Sonnette Le Houloc

expo_sandwich_02.png

Visuel : Les Froufrous de Lilith

 Les ateliers Sandwich   
 

En amont de l'exposition et dans le cadre de l'Été culturel, Les Froufrous de Lilith proposent 3 ateliers gratuits!

Alternant cuisine et visionnage de films en tous genre autour du sandwich et de ses ingrédients, ces ateliers proposent de découvrir les coulisses du projet en explorant la recette du sandwich qui a été imaginé et crée spécialement pour l’exposition.

Façonnage des pains, cuisson dans le four à bois de Panifixion/La Pépinière et concours de mayonnaise seront notamment au programme.

 

Quand ?  le vendredi 25 août, le lundi 28 et le mardi 29 août
                de 14h à 18h
Où ?        @lapepiniere_aubervilliers au 62bis rue du Moutier à Aubervilliers

GRATUIT / Inscrivez-vous ! 
contact@lesfroufrousdelilith.com

expo_sandwich_03.jpg

Collectif Les Froufrous de Lilith

Bulle Meignan est programmatrice et boulangère. Elle co-organise les Food&Film depuis 2016 au sein des Froufrous de Lilith, et fait partie du comité artistique du FLiMM - Festival libre du moyen métrage (DOC, Paris). Elle crée la micro-boulangerie Panifixion à Aubervilliers début 2023 et anime des ateliers autour du pain au levain ainsi que de design culinaire dans plusieurs structures. Enfin, elle est activement engagée dans la sauvegarde du cinéma La Clef (Paris 5e).

Camille Zéhenne artiste diplômée des Beaux-Arts de Paris-Cergy et chercheure associée au GRIPIC, Sorbonne-Université. Elle est programmatrice du Food&Film au sein des Froufrous de Lilith. Son travail de réalisatrice fait la part belle au found footage et au documentaire. Elle a co-écrit Le livre dont Jean Baudrillard est le héros avec Emmanuelle Fantin, une fiction interactive préfacée par Edgar Morin publiée aux Editions MF. Elle sera artiste en résidence à la Casa de Velázquez pour l’année 2023-2024.

expo_sandwich_04.jpg

Mathilda Portoghese est commissaire d’exposition et transporteuse d’œuvre d’art. Elle assiste Kitty Hartl sur la direction artistique de Nuit Blanche 2022, tout en s’occupant la même année de la programmation de la Galerie municipale Jean-Collet à Vitry. Plus récemment, elle curate le programme d’art vidéo FINAL GIRL avec Inès Geoffroy à DOC (nov. 22) et l’exposition de Lou Fauroux à la Galerie du Crous (fév. 23). Cette année Mathilda a été accueillie en résidence curatoriale en duo avec Elora Weill-Engerer à la Tour Orion. Elles y ont présenté un accrochage des artistes de Diamètre 15 ainsi que deux projets personnels des artistes Mélody Lu et Camille Benarab-Lopez. Mathilda fait partie du bureau de Contemporaines et co-coordonne le programme de marrainage Passerelles.

Logo_ete_culturel.jpg
logo_tram.jpg
logo_fondation_de_france.png
logo_ville_aubervilliers.png
poursuit_of_pleasure.png

POURSUIT OF PLEASURE
Carte blanche à Timea Urbantsok 

 29/06/2023

Pursuit of Pleasures est une exposition collective internationale proposant des représentations alternatives aux imaginaires produits par le circuit mainstream de la pornographie. L'exposition interrogera la porosité qu'il peut y avoir entre une image érotique et une image pornographique. S'appuyant sur le mouvement de la post-pornographie, l'ensemble des oeuvres présentées montreront des représentations diversifiées du corps et de la sexualité, ouvrant un champs d'expérimentation artistique possible. 

Pursuit of Pleasures is an international group exhibition questioning the  representation of sexualities that challenge the normative visions produced by mainstream pornography circuits. The show raises the question: at which point does an image become erotic or pornographic? The project aims to capture a diversity of expressions of sexualities, often exploring them in abstract ways.  The artworks displayed in Pursuit of Pleasures indulge in the post-pornography movement by seeking alternatives to pornograpy's alleged regulating and normalising roles, considering sexual scenes not only as objects of consumption but as a field for artistic expérimentation. 

Artistes : Anna Àdam, Àgoston Bényi, Mélissa Boucher, Quentin Fromont, Valentine Gentilleau, Andrea Éva Györi, Marilou Poncin, Peter Puklus 
Commissaire d'exposition / Curator: Timea Urbantsok

Vernissage le 29 juin à 18h 
Performance par Valentine Gentilleau à 19h
Live music performance et DJ set par zenezene  

 Du 30 juin au 6 juillet 2023 
Exposition ouverte de 12h à 18h 
Sonnette Le Houloc 

Opening hours from 12h to 18h 
Bell  Le Houloc 

Finissage et visite guidée le 6 juillet 

Visite guidée par les artistes et la commissaire à 19h

ATELIER MOUVEMENTS
par Valentine Gentilleau
1er juillet 

Rendez-vous au Houloc à 18h pour aller ensemble au bord du Canal Saint-Denis
Meeting at Le Houloc at 18h from where we go to the Canal Saint-Denis 

Au bord du canal, avec un groupe d'une quizaine de personnes, l'artiste proposera dans un premier temps un moment d'éveil collectif. Ce moment sera l'occasion de réveiller le corps et de s'initier à la pratique de l'auto-massage, permettant de stimuler l'énergie du corps tout en se relaxant. Ensuite, Valentine proposera d’utiliser ses sculptures et d’autres objets (masseurs de tête, rouleau de massage) pour ressentir les bienfaits de leurs prises de contact, et penser à l'importance du sens du toucher avec soi-même et avec les autres. Des moments en duo et/ou à plusieurs pourront être envisagés selon les envies de chacun.e. Ce moment de groupe est pensé comme un espace de soin, à l'intérieur duquel chacun.e prend soin de soi et des autres. 

On the banks of the canal, in a group of around fifteen people, the artist will firstly offer a moment for collective awakening. This will be an opportunity to awaken the body and initiate the practice of self-massage, a way of both stimulation and relaxation. Valentine will then use her sculptures and other relaxing objects (head massages, massage rollers) to explore the tactile relationship with oneself and others. This group experience is designed to be a space of care where each person pays attention to themselves and each other.


Inscription : le.houloc@gmail.com

Cloud_expo.jpg

Du 02 au 06/06/2023

CLOUD

Une installation multimédia immersive de Capsule collectif
Technique et nature forment un paysage de demain

Du 2 au 6 juin 2023 
Vernissage pour la Nuit blanche 
Samedi 3 juin de 16h à minuit 



"Est-il possible de faire du paysage le protagoniste d’une aventure dans laquelle les humains ne sont qu’un genre de participant parmi d’autres ?"
Anna L. Tsing, Le Champignon de la Fin du Monde

Pour cette exposition, Capsule Collectif propose Cloud, une installation pensée en environnement. Composée de plusieurs modules et de vidéoprojections, elle sera un écosystème dont chaque partie sera interdépendante. Une structure centrale abritera les différentes pièces sculpturales, écrans et autres dispositifs, comme les éléments vivants de ce paysage. Dans l’espace de l’installation, les murs deviendront un panorama. Des images projetées sur l'entièreté des murs transformeront l'espace clos en un monde ouvert.

Cloud suggère l'état à venir de notre planète, en adoptant un point de vue décentré qui veut aller au-delà du monde humain. Le vivant se mélange aux matériaux industriels et techniques. Les œuvres du collectif sont les formes de ce monde post-humain. Des objets qui se sont développés sans fonctions, et qui malgré tout s'évertuent à diffuser de faibles signaux lumineux et sonores, comme des échos lointains. Cloud cherche l'arborescence d'une évolution future et les chemins inconnus que prendra le vivant.


Ouverture le vendredi 2 juin à partir de 17h00 sur RDV, dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 juin ouvert sur RDV : le.houloc@gmail.com


INFOS NUIT BLANCHE

Retrouvez la programmation de la nuit blanche sur : www.paris.fr/nuit-blanche-2023
Faites vous guider par l'application gratuite Mapstr : https://mapstr.com/map/nuitblanche

Pour faciliter vos déplacements le Samedi 3 juin 2023, réservez pour le TaxiTram Nord :
parcours nocturne en autocar au départ de Paris reliant 4 lieux d’art métropolitain à Aubervilliers, Pantin et Romainville.
En partenariat avec Le Houloc, le centre d'art Ygrec, l'Atelier W et le Frac Île-de-France.
Avec le soutien de la Métropole du Grand Paris.

Départ à 19h de la Porte de Pantin
Gratuit sur réservation : https://bit.ly/3Mrfn2P
Renseignements : taxitram@tram-idf.fr / 01 53 34 64 43

Mues_expo_3.jpg
Mues_expo_4.jpg
Mues_expo_2.jpg
Mues_expo_1.jpg

Photos: Pauline Montagne

Mue_expo.jpg

12 mai - 18 juin 2023

MUES

visuel: Steven Le Priol

ACTUALITÉ HORS LES MURS 

 

MUES
exposition collective
carte blanche sur l'invitation du collectif Pamela 

Mélissa BOUCHER - Marta BUDKIEWICZ - Célia COËTTE -
Valentine ESTEVE - Hugo FERRETTO - Mathilde GELDHOF - Joerg HURSCHLER - Adalbert KHAN
Lenny RÉBÉRÉ - Mathieu ROQUIGNY - Lise STOUFFLET - Raphaël TIBERGHIEN


Vernissage le 12 mai de 18h00 à 20h30 

Exposition  du 12 mai au 18 juin
Entrée libre et gratuite chaque samedi de 11h à 18h et sur rendez-vous 
Nocturne Nuit des Musées le samedi 13 mai de 18h à 20h


Pamela 
6 bis, Rue Sainte Catherine 
NÎMES 30900

Investir un espace, puis le quitter, et ne laisser que des enveloppes suspendues pour toute trace du passage de cette douzaine d’artistes, comme autant de peaux abandonnées après une mue. La forme est imposée, comme la règle d’un jeu : chaque artiste produira une pièce en rapport avec l’objet formel qu’est la housse de vêtement, que ce soit en la remplissant, la déformant, en la fabriquant. C’est un vestiaire mémoriel qui se dessine : chacun s’approprie, à sa manière, un objet qui ne sert qu’à protéger son contenu, qu’on oublie de regarder parce que seule sa fonction importe. Les artistes du Houloc sont eux aussi préservés dans un écrin de bâches en plastiques, de cimaises récupérées ici et là, d’ateliers reliés les uns aux autres par un réseau complexe de couloirs et d’escaliers, en passant par un jardin qui les abrite du monde extérieur.

 

En étant tour à tour remplie, détournée, utilisée comme support ou encore comme contenant, la housse devient un témoin des mutations d’artistes-lézards, toujours en mouvement, dont le travail évolue et change au moins autant qu’eux.

 

Travailler en collectif, c’est devoir composer au quotidien avec des pratiques et des personnalités multiples et complexes. Chacun trouve pourtant sa place dans ce désordre mouvant, et l’identité du Houloc en tant que groupe a au moins autant évolué que les vies de ses membres. De ces bouleversements subsistent des mues, qui révèlent autant qu’elles dissimulent, préservent ce dont elles se font la trace. Elles incarnent un portrait collectif de nos questions et de nos recherches personnelles.

Mues_pievces_1bis.jpg
Mues_pievces_4bis.jpg
Mues_pievces_5bis.jpg
Mues_pievces_8bis.jpg
Mues_pievces_9bis.jpg
Mues_pievces_3bis.jpg
Mues_pievces_2bis.jpg
Mues_pievces_6bis.jpg
Mues_pievces_7bis.jpg
Mues_pievces_10bis.jpg

Photos: Mélissa Boucher

2022
2022
unnamed (21).png

01/10/2022 - 17h-23h 

 CARTE BLANCHE À SANDRA BARRÉ 

 À LA LISIÈRE DES PERCEPTIONS DISTORDUES 

 À LA LISIÈRE DES PERCEPTIONS DISTORDUES 


Installation polysensorielle
avec les vidéos de Vir Andres Hera et les odeurs du Studio Flair
& DJ-set de Joanna OJ

 

Carte blanche à Sandra Barré, commissaire d'exposition qui, grâce aux vidéos de Vir Andres Hera et aux odeurs du Studio Flair, propose une réflexion sur la multiplicité des perceptions.

 

Comment cohabiter avec les certitudes de toustes et accepter ce que dictent nos convictions intimes ? De la cacophonie surgissent parfois des significations mystérieuses avec lesquelles la vie s’étoffe. Elles trainent des impressions, des odeurs, des goûts et des traces fantomatiques.

Pour la Nuit Blanche 2022, le Houloc présente une expérience polysensorielle où s’entremêlent les vérités. Que percevons-nous ? Qu’assimilons-nous de l’impalpable et que considérons-nous comme évidence ? L’installation propose l’absorption d’odeurs multiples crées par le studio Flair qui se lient aux relectures queer des amitiés bibliques filmées par Vir Andres Hera, laissant les visiteur.euse.s dans un plaisant trouble.

Cet état en mouvement se prolongera en une conversation avec la parfumeuse Amélie Bourgeois (20h30) et en un DJ-set de Joanna OJ (23h).


Evenement : 17h-23h
Discussion de Sandra Barré avec les artistes de l’exposition autour de la sensorialité : 20h30-21h30
DJ set : 23h00-00h00

unnamed (65).jpg

 DÉRIVES DE FIN D'ÉTÉ 

03/09/2022 - 04/09/2022

 CARTE BLANCHE À CELSIAN LANGLOIS

Graphisme : Guillaume Ettlinger

 

Dérives de fin d'été est une programmation de Celsian Langlois à l'initiative des ateliers du HOULOC, consacrée aux pratiques de l'écoute. Entre musique et art contemporain, elle présente une dizaine d'artistes se saisissant du son dans des formes de représentation distinctes. A travers des concerts, performances, projections et conférences, les Dérives de fin d'été explorent de multiples modalités d'écoute dans un moment de flottaison sonore de septembre. 

Samedi 3 septembre de 16h à 23h 
Dimanche 4 septembre de  : 14h - 19h 


Avec :  

Melt (Pali Meursault & Thomas Tilly), Sébastien Roux, Matthieu Saladin, Tachycardie, Lauren Tortil, Clara De Asis, Batmoon, Arnaud Dezoteux,

Celsian Langlois

unnamed (62).jpg

 UNE LUNE DE CARBONE DANS UN CIEL DE CALCIUM 

17/06/2022 - 24/06/2022

 CARTE BLANCHE À PAMELA ARTIST-RUN SPACE 

Vernissage de l'exposition le 17 juin de 16h à 23h

18 et 19 juin : 11h - 20h

du 20 au 24 juin : sur RDV le.houloc@gmail.com

À la suite du partage d'une résidence-ressource entre les artistes du Houloc et de Pamela artist-run space chez Échangeur 22, à Saint Laurent des Arbres dans le Gard, les membres de l'association francilienne invitent celles et ceux du lieu nîmois à mettre en regard leurs différentes pratiques dans leur espace à Aubervilliers. Cet exercice permettra aux paméliennes et paméliens d'exposer tou.te.s ensemble pour la première fois, dans une perspective de tissage entre leurs identités et leurs productions.

Tirer les liens, appréhender les réseaux, rebondir d'un langage à l'autre, pour continuer à co-habiter sous un ciel nouveau.

Pamela Artist-Run Space :

Juliette Bentahar, Marine Chrétien, Margaux Fontaine, Colin G., Won Jy, Steven Le Priol, Audrey Martin, Lydia Rump, Margaux Szymkowicz.

INSTA-VISUEL.jpg

LE HOULOC - MAISON DES ARTS DE MALAKOFF

22/01/2022 - 29/05/2022

À partir de janvier 2022, le Houloc est invité à investir le site de la maison des arts. Le centre d’art poursuit ainsi son travail d’observation en lien avec la pratique des collectifs, porté depuis 2010. Le Houloc regroupe des artistes qui a priori n’ont pas pour usage de penser une œuvre commune mais qui tentent ici l’expérience. Le titre de leur projet Partir du lieu dévoile une complicité qu’iels nous proposent, entre leur lieu de travail partagé situé à Aubervilliers et les espaces d’exposition qu’iels s’apprêtent à investir à Malakoff. Subtilement d’ailleurs, ce message nous invite à comprendre la nécessité, dans la vie d’un·e artiste, d’un endroit pour penser et produire. L’exposition co-écrite à plusieurs mains propose un rythme de contenus évolutif. Tous les 15 jours, quatre ou cinq d’entre eux·elles utiliseront le lieu comme un temps d’atelier. Les publics auront la possibilité de voir les œuvres se « faire » et pourront suivre la construction collective de l’exposition à travers la présence des artistes sur place. L’aventure proposée par le Houloc accompagne ce qui traverse la saison, elle y dévoile les savoir-faire multiples, les compétences des artistes et ouvre la fabrication aux publics.

La maison des arts, centre d'art contemporain de Malakoff

 

 Avec César Bardoux, Ulysse Bordarias, Mélissa Boucher, Marta Budkiewicz, Camille Le Chatelier, Hugo Ferretto, Flavie L.T, Jean Claracq, Célia Coëtte, Mathilde Geldhof, Audrey Matt Aubert, Mikaël Monchicourt, Lenny Rébéré, Mathieu Roquigny, Lise Stoufflet, Raphaël Tiberghien et Romain Vicari. 

« […] Le point de départ de notre proposition réside dans les murs et dans l’histoire de la maison des arts de Malakoff. Chacun des artistes qui composent Le Houloc va s’emparer de ce lieu d’accueil et lui répondre à travers son langage plastique propre. […]. Toujours en mouvement,l’exposition ne verra sa forme se fixer qu’aux termes de l’occupation de l’espace du centre d’art, à l’issue de ce temps où chacun aura exprimé et mis en forme la sensation provoquée par ce que les précédents auront laissé dans l’enceinte de ses murs. […] Accessible aux visiteurs à chaque instant, cette exposition, constamment en train de se faire, propose de suivre un processus et de faire du lieu d’exposition un espace de dialogue entre les artistes, leurs œuvres et le public. »


maisondesarts.malakoff.fr

Photographies Séverine Fernandes - Ville de Malakoff

2021
4f0101aa-0e34-f5c4-c23d-568bf2962294.png

Design graphique : Mahaut Rey

 

 

Carte blanche au collectif Diamètre / La porte me flaire, elle hésite / Journées Portes Ouvertes du Houloc

 


Comme chaque année, l'atelier s'aligne sur la programmation culturelle de la ville d'Aubervilliers et ouvre ses portes au public à l'occasion des journées du patrimoine.
À l'occasion de ces journées Portes Ouvertes annuelles, et sous la forme d'une carte blanche, Le Houloc invite le collectif Diamètre à  formuler une exposition in-situ avec les oeuvres des artistes de l'atelier. 


À l'invitation qui a été faite par Le Houloc d'investir son espace d'exposition, le collectif Diamètre a imaginé une proposition curatoriale réunissant le travail de ses dix-neuf artistes autour d'une poétique du seuil. Le seuil serait cet état de passage, un lieu de transformation, la part que l'on quitte et celle, invisible, que l'on accepte. Penser le seuil invite à accueillir les notions de transgression et de révélation comme méthode exploratoire, relationnelle et poétique. Point de bascule entre un avant et une pluralité de devenirs, le seuil convoque aussi la mémoire. Les souvenirs, l'appréhension des expériences à venir, le réel et la fiction coexistent pour créer de nouveaux repères et recomposer des récits polyphoniques. 
Portes, jardin, grand hangar dans lequel sont suspendues des bâches comme des voiles, Le Houloc se déploie tout en longueur. C'est une traversée ponctuée d'espaces de travail dont chaque seuil nous plonge au sein d'une pratique artistique. Les portes ouvertes du Houloc constituent un moment propice pour relier la salle d'exposition commune à l'atelier des résidents du lieu. L'accrochage de l'exposition a été pensé en résonances avec chaque espace de travail, pour que de ces réverbérations naissent des rencontres et des dialogues entre oeuvres, artistes et visiteur-euses.  

Fondé en 2014 à Paris sous la forme d'une association loi 1901, le collectif Diamètre réunit des commissaires d'exposition indépendants dans une démarche curatoriale fondée sur l'expérimentation, la transversalité et le partage. Diamètre tente de jouer avec le format classique de l'exposition, en privilégiant la notion de cycles, et en ménageant au sein, de ses projets des moments de réflexion sur le lieu où ils s'inscrivent, et des restitutions vivantes. À géométrie variable, le collectif compte à l'heure actuelle 6 membres actifs. 


Du 17 au 23 septembre
vernissage le 17 septembre dès 17h


horaires d'ouverture : 
vendredi 17 : 11h - 22h
samedi 18 : 11h - 18h
dimanche 19 : 11h - 18h
du 20 au 23* : sur rendez-vous via 
le.houloc@gmail.com

*rdv le 23 uniquement le matin

unnamed%20(41)_edited.jpg

 10/06/2021 - 15/06/2021 

 GRANDE SURFACE

Vernissage de l'exposition le 10/06/2021

Grande Surface est un lieu créé par dix artistes, basé à Bruxelles au 188 rue Théodore Verhaegen. Grande Surface est un projet autogéré et auto-financé par ses dix artistes fondateurs. Grande Surface se veut pluridisciplinaire et multiforme, dans un espace de 40m2 dédié à la collaboration, l’expérimentation et l’exposition. Grande Surface c’est une année pour développer et affirmer un programme artistique transversal, pour et par des artistes et collectifs invités singuliers, afin d’atteindre régulièrement un public irrégulier, pluriel, initié ou non. Cette première année de Grande Surface s’est construite entre mars 2018 et mars 2019 au 188 rue Théodore Verhaegen à Bruxelles. Aujourd’hui Grande Surface a rendu les clés de cette première vitrine. En latence, Grande Surface s’active à répondre à des invitations d’expositions, de curateurs ou encore de conférences dans d’autres lieux, tout en s’appliquant à obtenir un nouvel espace.

Tout part d’un son enfermé dans une cage ou d’un amas d’objets colorés en peinture.
Il y a des morceaux de verre incrustés dans du béton, des fils tendus faisant office de caisse de résonance. La récolte des bouts de bâtiments bruts touche à sa fin et le ciel lui est infesté de palmiers en images. Le silence s’enregistre tandis que les carcasses des objets obsolètes se figent en statues. Le soleil réinitialise son mouvement cyclique. Le courant d’air continue son infiltration dans le tissu. Par la fenêtre aux signatures inconnues, le désert rouge est toujours aussi impactant.
Finalement rien n’a bougé ou presque,à la différence près que les algues bleues sont des paraboles maintenant.